dimanche 4 novembre 2007

Service minimum au service militaire

Retour en arrière sur un grand moment dans la vie d'un homme!
On est en 1997, études terminées, un automne magnifique en Bretagne. Je dois répondre à l'appel du Service Militaire.



Veille du départ, j'ai le moral fourré au plus profond des chaussettes, malgré l'été indien. Je savoure mes derniers instants de liberté sur la plage de Sainte Marine, le soir. Je suis seul, la mer est calme, je médite à ce qui m'attend et à tout ce qui va me manquer, j'écoute le ressac de l'océan, le vague à l'âme. En fait, j'ai pas vu le truc arriver, je me suis dit que j'allais réussir à éviter cette corvée, comme la plupart de mes amis. Ben non mon con, c'est ton tour! J'essaye de me convaincre que ça a du bon le service militaire mais j'ai la certitude que ça ne va pas me plaire... J'ai envie d'indépendance et de travailler (eh oui, pour payer ma retraite tiens !).
Pas de piston, pas de planque.
Demain donc, direction Fontainebleau, sa forêt et son 120 ème régiment du train, Force d'Action Rapide, Armée de Terre. Tout un programme!
Je vous passe le comité d'accueil kaki à la gare, l'embarquement dans le camion militaire, l'entrée au régiment, fermeture des grilles, je pense à Guy Moquet (!). Finie la belle vie. En moins de deux me voilà déguisé en troufion de base alias "conducteur Mistersuperolive", des cheveux en moins, un magnifique bérêt, un jogging bleu roi très seyant pour commencer, bref, l'impression d'être dans la quatrième dimension. Il y a un petit côté décalage total qui m'amuse un instant. Mais, au fond de moi je me dis qu'un mois de "classes" ça va être long.
Allez hop, c'est parti : jogging avec les shoes Patrick que tu coures deux fois avec et après elles sont niquées, marches dans la forêt au pas de course avec le paquetage de 25 kg sur le dos et les Rangers qui font mal aux pieds, ramassage de feuilles sur la place d'arme (on est en automne, il y a du vent donc quand le gradé inspecte il voit de nouvelles feuilles donc il te gueule dessus, c'est simple!), récurage des sanitaires et son lot de poils de bitte, démontage et astiquage de "Famas" (fusil d'assaut de la manufacture d'arme de Saint-Etienne, intéressant non?) en moins de deux, entraînements perpétuels à la marche en troupeau bien rangé autour de "l'homme de base" et synchro s'il vous plaît, demi tour gauche droite et autre figures imposées, lit et armoire au carré, branle bas de combat à pas d'heure de la nuit, lever du drapeau à 6h du matin en tee-shirt par 0° sur la place d'armes, ... Si t'es pas content c'est pire, au rapport direction le gnouf!


C'est marrant non? BEN NON, j'ai croisé parmi les militaires de base qui nous encadraient trop de couillons de première pour garder mon sens de l'humour. J'ai vu des "appelés" humiliés devant leurs camarades, parce qu'ils n'arrivaient pas à marcher au pas ou à faire un demi tour droite correctement, et se mettre à chialer comme de madeleines. "On n'a pas besoin de gonzesses ici!". Pas toujours beaucoup d'humanité chez les défenseurs de la Patrie "On est là pour faire la guerre, pas de la poésie!"...
Réussir à débrancher le cerveau pour être au niveau. Il faut des prédispositions c'est sûr! C'est d'ailleurs étonnant de voir comment certains se sont pris au jeu.
J'ai toutefois vécu quelques bons moments chambrée et de solidarité avec deux collègues que je n'oublierais pas.
Bon classique quoi, mais tant qu'on ne l'a pas vécu de l'intérieur, on pense que ceux qui racontent exagèrent. Ben pas vraiment en fait (à part la photo du dessus)! Au final, je suis plutôt content d'avoir pu voir ça de mes propres yeux et je suis surtout ravi d'avoir pu écourter l'expérience assez rapidement.

Enfin, cette mauvaise farce des Bidasses en folie n'aura pour moi pas duré très longtemps. Je me suis carapaté au bout de trois semaines. Dur de laisser derrière moi mes deux bons potes mais trop content de me tirer de ce mauvais film.

J'ai donc fait partie des derniers couillons à avoir été contraints a donner du temps à la Nation pour faire des trucs inutiles. Le service militaire a été supprimé en 2001. Depuis, place aux professionnels, entre eux ils se comprennent, et avec le 3ème poste du budget de l'Etat (derrière l'Education Nationale et le remboursement de la Dette) ils ont de quoi s'amuser.

Moralité : Fontainebleau, je ne boirai plus de ton eau!

PS / Au fait, en plein bazar sur les régimes spéciaux de retraite, les militaires ils n'ont pas une retraite après 15 années de services???!!!!

17 commentaires:

Cécile a dit…

...600 euros oui et le droit de chercher un autre travail sans diplome à partir de 35 ans en gros.
A cet age là le militaire de base est marié, pere de famille .

Je suis mariée à un sous officier, et je t'invite à eplucher nos revenus, vérifier que le pouvoir d'achat du militaire qui n'a jamais été revu depuis pres de 17 ans.
Pas de 13 eme mois,
pas le droit d'avoir une opinion, les 35 heures faites le jeudi soir...
On echange nos revenus?

je continue?
connais tu beaucoup de banquier qui soit rentré du tchad dans un cercueil?
as tu deja ramassé des cadavres d'enfants dans une benne en "mission humanitaire?"
as tu deja tremblé parceque ton conjoint n'a pas le droit de te donner de nouvelles pendant des semaines?

SAIS TU DE QUOI TU PARLES ?

Mélina LOUPIA a dit…

J'ai eu beau relire, mais pourquoi t'as quitté la colo avant l'heure?
Des bizettes, (tain cécile, j'avais pas vu que c'était toi...)

Mr SuperOlive a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mr SuperOlive a dit…

@ Cécile : et bien voilà, un peu d'ambiance par ici!
Je t'accorde volontiers que ce job ne doit pas être marrant tous les jours, qu'il comporte des risques et génère des angoisses.
Mais rassure moi, on ne force personne à faire ce métier, si?
Et puis, les militaires ne sont pas obligés de prendre leur retraite de 600 € après 15 ans de service, si?
Les pompiers civils ont-ils le droit à tant d'égards alors qu'eux aussi voient des choses terribles et payent parfois de leurs vies?
Si tu as bien lu, je ne crache pas sur l'Armée, mais sur mon parfait manque d'intérêt quant au Service militaire.
Et sur la question des retraites, la question mérite d'être posée!
A bientôt

Katy- a dit…

"lit et armoire au carré"
Mister, tu sais pas à quoi tu t'exposes !!!
Après avoir nommé un billet "lit au carré", en recherche google c'est le number one ! sisi ! inquiétant, j't'le dis, très inquiétant !
:)

Mr SuperOlive a dit…

@ Kathy : J'suis bien bordé, t'inquiète!
les risques du métier...
à plus

Mr SuperOlive a dit…

@ Zette : je suis le roi de l'évasion, rien que ça!
à bientôt

Msiou a dit…

T'es le michael scofield de la blogosphere :)

Mr SuperOlive a dit…

@ Msiou : rien ne t'échappe!!!
à bientôt

Rachtaquouère a dit…

Pas bon être banquier de nos jours?!?
Nan, mais y aussi "militaire" et "militaire"... et p'is y en a qui ont des diplomes. Dans le privé (par ex) on retrouve des médecins militaires... Dire aussi, que j'en ai connu remercié juste avant la 15ème année... pour ne pas devoir payer la retraite.
Ceci étant, dans ce texte, j'ai entendu le message de quelqu'un qui s'est senti agressé... pas celui de quelqu'un qui agressait ;)

Mr SuperOlive a dit…

@ Rachtaquouère : hello hello! Merci de ces précisions. Je crois que tu as compris ce que j'ai voulu dire. Bon, je n'ai pas d'"atome crochu" avec l'armée et les militaires, du moins sur ce que j'ai pu en voir en 3 petites semaines. Il y a certainement des militaires intelligents, sensibles, j'en passe et des meilleures, mais le contexte ne se prête pas vraiment à l'expression de ces qualités.
Tu es une sage femme Rachida.
à bientôt!

anne a dit…

OUIIIII SERGENT INSTRUCTEUR!!!!!! ( trés célèbre réplique dans Forest Gump)

CoustéMan a dit…

... Une pensée pour les objecteurs de conscience de l'époque ( 20 mois dans le civil), qui n'ont pas eu la chance d'apprécier un lit au carré , une coupe au carré , la convivialité des douches collectives, les levés de soleil, se coucher tôt pour être en forme le lendemain, le sport, les corvées, re-le sport...
Un corps sain dans un esprit sain, tout ça...C'est beau. C'est bien.
20 long mois de dépravation pour y réfléchir en ricanant doucement :)
Merci l'armée !

Mr SuperOlive a dit…

@ Anne : Cours Forest cours!!!
@ Coustéman : rien que l'appellation fait peur "objecteur de conscience"
Doublement de peine pour les esquiveurs...dur dur!
Au final, mieux vaut un corps mou dans un esprit sain ou un coprs sain dans un esprit mou??
A plus amigo

Rachtaquouère a dit…

;)

llaveder a dit…

Salut MSO,
j'ai moi aussi connu le service militaire à Canjuers, 10 mois en tant qu'artilleur. Au début, c'était marrant d'apprendre à tirer au canon, puis une fois qu'on sait faire, c'est un peu emmerdant.
Ce qui m'a le plus choqué chez les engagé, c'est leur manque "d'angagement" : quand tu as un problème, tu vas voir un supérieur qui te dit en général "j'm'en bas les couilles, tu te débrouilles". Et c'est pas arrivé qu'une fois. Et puis je suis devenu Sergent et je les ai fréquenté de plus près et là, j'étais un peu dégouté de les entendre parler des civils. En gros, ils nous voient comme une bande de faignants. Alors que l'impression que j'avais c'est que s'il y a bien des gens payer la plus part du temps à rien foutre, c'est bien eu ! Ils font sans doute plus de 35 heures par semaine, mmais ils doivent pas tous être fatigués en rentrant chez eux ! Bien sûr, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac, mais j'ai fait une moyenne.
Et c'est sûr qu'ils peuvent être amené à risquer leur vie, mais je trouve que la compensation financière est convenable, puisque comme tu l'as fait remarqué, il y a d'autres gens qui la risquent aussi avec moins de compensation et que personne n'est obligé de le faire.
Voila voila. A bientôt. Kénavo !
Signé Laurent Laveder, PixHeaven.net

Mr SuperOlive a dit…

@ Laurent : Salut Laurent, merci de ces précisions sur ron expérience personnelle. Je crois bien qu'on est d'accord tous les deux! Artilleur, pour dégommer les étoiles c'est ça?
à plus!