lundi 26 novembre 2007

Le foot école de la connerie ?


Bon c'est vrai, j'avoue, j'aime ce sport. J'y ai joué enfant et ado, puis j'ai fait une longue pause. J'ai repris il y a peu de temps, pendant 3 ans, avant d'arrêter pour de bon. Je me doute que certains on bien du mal à comprendre l'intérêt de la course en short derrière un ballon, notamment quand ledit sport se pratique en hiver sous des trombes d'eau, des averses de grêles ou autres cochonneries tombées du ciel breton (eh oui ça arrive qu'il fasse mauvais par chez moi!). Zigouiller un dimanche après-midi pour jouer au foot...

Mais j'aime ce mélange de personnes venant d'horizons, de cultures différentes, chacun avec ses qualités et ses défauts, réunis pour faire du sport et gagner contre les gars d'en face, à la régulière. La force de l'équipe, la complémentarité, la solidarité, la tolérance, le dépassement de soi. En théorie c'est beau, ça tient la route. En théorie seulement...

Parce que j'ai côtoyé trop d'abrutis sur les terrains.
D'une manière générale, sur un terrain de foot, le QI de chaque protagoniste doit fondre d'une bonne moitié. C'est inquiétant quand on sait d'où partent certains... En voiture, c'est le même topo. En fait, onze gars mal rasés et mal réveillés arborant fièrement le maillot bleu ciel aux armes de la pizzeria locale, ça sent les embrouilles!
Il y a les mecs couillons de nature et puis des types apparemment équilibrés qui se transforment en "décérébrés" sur le terrain. Les leitmotivs : Gagner à tout prix, mauvaise foi systématique, brutalités physiques et verbales, la liste est longue. Un vrai défouloir, une version soft des jeux du cirque. Aucune élégance dans la victoire encore moins dans la défaite.

Et ce "connard d'arbitre" qu'est le dernier des glands! Ben ouaip mon con, s'il était bon l'arbitre, il irait arbitrer la Ligue des Champions, pas des footeux du dimanche comme nous. Certains n'arrivent pas à comprendre cela, donc par derrière, ils insultent copieusement le gars en noir symbole de l'incompétence et de l'injustice. Il s'en prend plein la gueule pour pas un rond ou presque (35 € le match), c'est incroyable. Je me demande comment il y a encore des types qui acceptent de diriger un match...
Bon j'ai l'air de me mettre au dessus du lot, mais j'ai bien dû me rendre coupable d'une ou deux remarques désobligeantes envers les arbitres. Pas fier de moi.

Au rugby, au basket, pas un mot après l'arbitre ou si rarement. Ça râle parfois, ça réclame mais guère plus, il y a du respect. Au foot, on simule, on exagère, on triche, on se fâche tout rouge, on s'insulte direct. L'arbitre ne sévit que lorsque par chance il a réussi à identifier le pleutre qui l'a traité de "fils de pute" à l'autre bout du terrain. C'est tout dire.

Je passe sur le racisme et ses affirmations plus ou moins sournoises. Sur le terrain, en face à face, il est parfois perceptible mais le footballeur raciste n'est pas très courageux. Sur la touche par contre, les spectateurs planqués et difficilement identifiables s'en donnent à coeur joie, c'est l'apothéose, un florilège choisi de "bougnouls" et de "bamboulas" à qui l'on souhaite un prompt retour dans le pays d'origine. Un conseil, ne jamais rester trop près de la buvette et ses cartons de rouge ou de jaune, sous peine de boire le calice jusqu'à la lie...
Donc j'en ai eu ma claque, globalement déçu de l'état d'esprit déplorable de ce sport.
Je crache dans la soupe, comme Barthez à la gueule d'un arbitre?
Non, non, non, mais à l'heure où mon fiston va pouvoir s'inscrire pour un sport, j'ai des doutes pour le foot. Je rêve d'éducateurs (la plupart du temps ce sont les mêmes qui s'enguirlandent sur les terrains le dimanche...) intransigeants sur les valeurs du sport, de sanctions plus sévères contre les fauteurs de trouble et des professionnels qui montrent l'exemple... Gagner oui mais pas à tout prix.

Une horrible vidéo pour les courageux (ses).

Je suis un doux rêveur, n'est ce pas?

13 commentaires:

Mec a dit…

je partage complètement ton analyse. Ne peut-on pas se demander si ce qui se pas autour et dans les stades de foot, n'est pas le simple reflet, miroir de la société ?

L-tz a dit…

Oui, le foot c'est moche, tout le monde s'insulte et deviens con, mais ça fait trois ans que je ne joue plus dans un club tous les dimanches, et je peux te jurer que ça me manque terriblement... je dois être un peu con aussi...

Mr SuperOlive a dit…

@ Mec : tu as sans doute raison. Moi je vois ça comme un exutoire qui permet aux gens de se lâcher. Du coup, c'est une sorte de révélateur de personnalité.

@ l-tz : Si ça peut te rassurer, je suis dans le même cas que toi éric! J'aime beaucoup ce sport, même s'il rend un peu con. On ne se refait pas!

à bientôt les gars

Frenchmat a dit…

C'est vraiment dommage parce que c'est un sport fondamentalement populaire, fédérateur, et un beau sport d'équipe :-(

Mr SuperOlive a dit…

@ Frenchmat : parfaitement d'accord mais il manque juste un petit quelque chose pour faire évoluer ce sport et lui donner une autre dimension, mais là je rêve!
à bientôt

Katy- a dit…

Il y manque juste un kimono...
;)

frisaplat a dit…

formidable !
que du vécu
pour ton petit gars , et si tu le laissais choisir , comme ça hop , sans à priori ?
et s'il n'avait envie de ne rien faire? enfin pas du sport
et si , et si ...
en tout cas merci pour cet agréable moment de lecture et cette franchise

Bridget a dit…

L'école de la vie en quelque sorte ! Rien n'est jamais tout rose... En même temps, jamais ressenti un telle chair de poule que dans un stade où des milliers de supporters reprennent en choeur leur chant pour pousser leur équipe : ça peut être ça aussi le foot non ?

Mr SuperOlive a dit…

@ Katy : tu as raison, c'est plus élégant le judo. Sinon, ce matin au programme des loulous au sport, c'était boxe! et pan un direct du droit en pleine poire!!!

@ Frisaplat : merci merci!
Je vais le laisser choisir, c'est mieux. D'ailleurs, cette année il fait une activité qui s'appelle multisports qui permet de découvrir plusieurs disciplines. Et ce matin c'était boxe, marrant!

@ Bridget : hello vous et bienvenue (sauf erreur!)
Je partage tout à fait tes frissons. Je fréquente parfois les stades de foot (j'y ai même emmené mon petit gars), car comme toi j'adore cette ambiance, ces gens réunis qui vibrent de la même émotion! Rien que d'y penser ça me démange tu vois. Juste dommage que ça manque un peu d'élégance sportive

aller j'me lâche : la bise les filles!

Katy- a dit…

Boxe ????!!!!
Je lui demande hier :

- alors c'était bien ce matin le sport, qu'est-ce que tu as fait, du Judo cette fois ?

- “hum-hum” !

...

Olive, merci d'éclairer mes questions !!
;)

Mr SuperOlive a dit…

@ Katy : c'est vrai qu'ils ne sont pas toujours très explicites sur leur petite vie sans nous les loustics! leur petit monde à eux avec leurs secrets sans doute...
à bientôt

Ellie a dit…

Pourquoi ce point d'interrogation au titre ?


Euh, mon fils a fait du foot pendant 4 ans... tu comprends pourquoi maintenant, je rame.

gicerilla a dit…

Tiens Barthez crache dans la soupe ? Euh, non j'ai du mal comprendre... Je n'aime pas ce sport. Il est stimulateur bien trop souvent de ce qu'il y a de pire en l'homme. Pourtant, Barthez...