vendredi 5 décembre 2008

Le vent du boulet

Il y a des jours en Bretagne où le vent souffle fort. C'était le cas avant hier. Les nuages filaient dans le ciel à une vitesse inhabituelle, s'agglutinant parfois pour former une chape sombre et inquiétante, presque noire, dont le trop plein s'évacuait dans des trombes d'eau glacées, au dessus de nos têtes fragiles. Et le soleil de revenir ensuite comme par enchantement nous chauffer le corps et le coeur.
Dans notre vie aussi, il y a des jours où l'on mesure que la nature impose sa loi, que le ciel est changeant et que l'horizon peut s'assombrir bien vite. Vous savez, cette sensation de frôler l'abîme et de sentir de près le "vent du boulet". Un vent qui fout la trouille et qui pue la mort.
Ce fut le cas pour nous il y a deux jours.
Nous n'avons pas entendu le coup de semonce, ni vu le boulet passer mais bien ressenti le souffle puissant qui indique que le projectile est passé à côté. L'onde de choc qui tord d'abord les boyaux, puis l'odeur de la poudre qui pique le nez et les yeux.
Juste une déflagration, un coup de canon.

Ce vent soudain qui s'engouffre dans un couloir, trop étroit pour contenir sa fougue, faisant claquer les portes pour s'échapper par la seule issue possible. Un grand BOUM retentit, perturbant ainsi le calme et la sérénité des lieux. Aux alentours, les petites choses en équilibre précaire basculent aussitôt, balayées par cette violence subite, prolongeant le fracas en un écho plus délicat. Puis s'installe un grand silence et les rideaux retrouvent doucement leur place, immobiles. On entraperçoit dans un rai de lumière blanche la fine poussière qui retombe vers un tranquille retour à la normale. Une illusion. Puis on mesure enfin l'ampleur des dégâts et la fragilité de cet équilibre instable où tout peut basculer dans un jeu bien plus grave à la météo brusquement moins clémente.
Pas de casse pour cette fois.
Un ami, mille merci, nous aura vite rassuré. Le calme est revenu dans notre maisonnée, le stress est grâce à lui retombé aussi vite que la tempête s'était levée.
Rien de tel que de nous savoir si fragiles et vulnérables pour profiter pleinement de la vie.

Une pensée toute spéciale à ceux qui, un triste jour, ont pris le boulet dans les dents et qui réussissent malgré cela à faire bonne figure et à garder le sourire, bien que déglingués de l'intérieur. Quelque chose dans leur regard viendra de temps en temps trahir qu'un jour la vie est passée par là, un peu trop vite sans doute...

12 commentaires:

Danielito a dit…

1) tu fais chier ca m'a fait chialer.

2) billet à se relire les jours ou tu (crois que tu) as des soucis.

Katy- a dit…

Je sais pas de quoi est faite cette détonation mais ça bouscule ce texte...
et j'espère que tout va bien chez toi surtout

Marie a dit…

Inquiétants ces mots.. j'espère aussi que tout va pour le mieux dans ta maisonnée.

Mr SuperOlive a dit…

@ Danielito : 1) Désolé pour les larmes mon ami
2)On est bien d'accord! Take care

@ Katy et Marie : Tout va bien pour nous, pas de souci. Juste eu un peu chaud l'autre jour avec la petite miss et l'espace d'un instant on s'imagine le pire, pour ensuite penser à ceux qui n'ont pas eu de bol...
Merci de votre visite et surtout portez-vous bien!

Kris a dit…

C'était une belle métaphore...

Bridget a dit…

Très beau texte, j'ai aimé les images et le rythme en rafale qui s'en dégage. Et d'accord avec Danielito, à relire souvent.

Mr SuperOlive a dit…

@ Kris : Merci merci!

@ Bridget : Le rythme en rafale, c'est joli ça aussi tient! Merci

A bientôt et .... bon week end!!!

Osmany a dit…

belle note effectivement. tout peut basculer en un instant je crois que c'est bien cela qu'il faut retenir. En etre conscient nous rend humble.

Aude a dit…

Il faut parfois frôler le drame pour apprendre à relativiser les petits tracas et se trouver vachement heureux, finalement !
Sacrée tempête !

Mr SuperOlive a dit…

@ Osmany et Aude : Merci de votre passage et de vos commentaires qui m'ont fait bien plaisir!

Merci à tous et toutes, à bientôt

Virginie a dit…

Moi aussi ça me fait chialer ! Tu devrais faire des rubriques dans les journaux toi ! T'écris vraiment trop bien !!

Mr SuperOlive a dit…

@ Virginie : Ca fait parfois du bien de pleurer... Merci beaucoup pour les compliments. Ils m'ont fait très plaisir. La bise