samedi 27 décembre 2008

L'enmerdeur et le roi du silence

Mince, je sens poindre une envie irrépressible. Je suis au travail. Le cadre n'est pas idéal pour "livrer" ce qui me turlupine. Aussi, j'essaye de tromper l'ennemi en pensant à autre chose. Je reprends le cours de mes idées professionnelles et j'oublie ce qui me taraudait le bas des intestins quelques instants plus tôt. Ouf, fausse alerte! Mais je le sais, ce besoin naturel pointera à nouveau le bout de son nez d'ici peu...
J'avais raison. Cette fois je n'en peux plus, il n'y a plus à discuter, l'évidence s'impose. Il y a urgence. Il faut faire de la place et libérer le flux du merveilleux cycle de la transformation des aliments.  Mon corps aura gardé ce dont il avait besoin laissant choir le rebut merdique de ce tri sélectif interne. Ce fruit de mes entrailles, je "duo dénomme" gros et petit intestin, issu d'un bol patiemment malaxé, exploité puis moulé par mon tube digestif, sera expulsé tel un "colon" indésirable.
Bref, je me dirige l'air de rien vers les toilettes. A bien y regarder, ma démarche manque un peu de souplesse. "Constipé" ne serait pourtant pas l'adjectif approprié mais une certaine rigidité laisse à penser qu'un corps étranger entrave et alourdi mon allure. J'arrive enfin à destination, j'ouvre la porte du sanctuaire, j'accroche ma veste à la patère, réalise le petit ménage de la lunette nécessaire à une hygiène correcte, puis je m'installe sur le trône, pantalon aux chevilles. La classe!
J'ai bien regardé en arrivant, pour l'instant je suis seul. Un seul mot d'ordre : Faire vite! Mais l'urgence génère du stress ce qui est en totale contradiction avec la détente nécessaire à une opération pleinement réussie. 
Quand soudain arrive l'intrus. Il entre bruyamment dans les toilettes profanant ainsi le calme refuge. Ce con est venu gâcher ce RDV si personnel avec mon intimité. Un bref coup d'oeil sous la porte et j'aperçois des chaussures à glands, preuve de bon goût! J'opte aussitôt pour la stratégie de l'immobilisme, allant jusqu'à retenir ma respiration. Je fais le mort, je suis le roi du silence. J'ai peur d'être démasqué, comme si je m'adonnais à un plaisir solitaire... Il écoute, je le sais car il a senti ma présence. Il a vu le témoin rouge sur le loquet de la porte. Je suis "estomaqué" par ce manque d'éducation! N'en pouvant plus, j'ambitionne un instant d'essayer de faire glisser silencieusement mon offrande pour la déposer comme une fleur sur le bord du WC. Genre ni vu, ni entendu, ni connu. Une sorte d'élégance discrète en somme. Je suis prêt à tout pour éviter le vulgaire "staccato" de "PLOUF". Celui qui retentit et sonorise la chute de l'excrément retournant baigner dans l'élément originel et autres fonts baptismaux... D'autant que ce bruyant  enchaînement aurait aussitôt levé les doutes sur ma présence. Et le collègue indélicat d'imaginer, sourire aux lèvres, son confère, cigare aux lèvres, dans cette posture incongrue. 
Mais je renonce. Ce tir de précision me paraît bien risqué et trop technique. En plus la visibilité est mauvaise. Je résiste à la pression encore un peu, espérant un rapide retour au calme. Mais à côté,  le "profanateur" s'éternise. J'ai l'impression qu'il pisse comme vache qui pleut, ou quelque chose dans le genre. Je ne suis plus ZEN du tout, vivement qu'il taille que je "chie " en paix. Un peu plus il va se laver les mains ce con! Ce lieu d'aisance n'a jamais aussi mal porté son nom...
Il finit par s'en aller. Retour au calme. Je peux enfin tranquillement terminer ma besogne et rendre à dame nature ce qu'elle m'a donné d'inutile. Je quitte les lieux, un brin contrarié mais soulagé, laissant derrière moi des effluves prononcées. Une sorte de signature olfactive très intime mais mal assumée, puisque lâchement dénaturée au WIZARD fleur de printemps
Dans le couloir je croise le regard "goguenard" d'un type, costard gris, cravate tombante, chaussures à glands : "Belle journée Mr Superolive n'est ce pas?!" 
Je suis tellement défait que sur le coup,  je ne fais pas le rapprochement et je reste coi. Le roi du silence en somme...













Mais quelle aventure vous en conviendrez?!!!   

Et au fait   Bonnes  Fêtes de fin d'année à vous!!!!!

24 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Tout cela est tellement vrai :)

Katy- a dit…

J'avais vu un truc sympas une fois, genre l'urinoire où il fallait que tu vises correctement le godet, histoire de mettre en route une vidéo et de inciter à tenir propre les lieux (qu'est-ce qu'il fut pas faire)...

Bon cela dit le collègue risquerait de rester trainer trop longtemps par là du coup ;)

Katy- a dit…

les fotes c'est acose des faites hip ;)

Cédille a dit…

que de lignes pour si peu de ploufs !

Mr SuperOlive a dit…

@ Olivier : Isn't it?!

@ Katy : Ca me fait penser quel les hommes "arrosent" large, sans doute pour marquer leur territoire. Un vieux réflexe animal sans doute...

@ Katy : Kel phaute?????

@ Cédille : Bavardage et esprit de synthèse, il a fallut choisir...

Mr SuperOlive a dit…

@ A tous : meilleurs voeux à vous pour cette nouvelle année! Merci de votre visite

Lolo a dit…

J'avais un doute à la lecture de ce post' mais en fait, non, ce n'est pas moi qui aie des chaussures à glands, ouf, à bientot aux toilettes du 3ème, bonne année superolive ainsi qu'à tous les internautes qui ont le bon goût de visiter ce blog, amicalement,

Mr SuperOlive a dit…

@ Lolo : héhéhéhé!!!! Quel plaisir de te lire ici en ce lieu où mon imagination peut déborder à sa guise, loin des adeptes de la chaussure à glands!!! Merci et à bientôt!

Bridget a dit…

Il faudrait leur suggérer Wizard Brise Marine pour la prochaine commande... plus approprié aux embruns de la cuvette ;-)
Bonne année M. Superolive !!

Aude Nectar a dit…

Et depuis l'envie irrépressible et ce qui s'ensuit, ça va ?

DdM a dit…

Tu aurais pu rafraichir la page (et l'atmosphère) pour qu'on se (te) souhaite bonne année ailleurs qu'aux chiottes, tout de même !
Meilleurs voeux tout de même !!

Mr SuperOlive a dit…

@ Bridget : Merci pour tes voeux. J'ai bien ri aux "embruns" qui sont généreux en Bretagne!!

@ Aude : Yes évidemment, je me sent léger, léger, léger!!!!!

@ DdM : Hello! Je m'excuse d'autant d'indélicatesse!! à bientôt

Anonyme a dit…

Comme l'a si bien dit le pilier de comptoir du bar d'à côté :
"Dans tout homme vivant il y a un petit bout de crotte"...
Belle reflexion
bise
Marie from Treguennec

Mr SuperOlive a dit…

@ Marie : En ces périodes de fêtes les crottes sont d'actualité! Merci de ton passage et grosses bises chez toi au pays des "vents"....

Titus a dit…

Merci pour tes voeux !

Très bonne année à toi aussi !

karine a dit…

alors là tu m'as bien fait rire !
ton post est excellent. Je me suis toujours demandé comment les hommes pouvaient faire "la chose" dans des lieux publics ?!
fais un petit sondage pour voir !
très belle année à toi et bisou
karine

Mr SuperOlive a dit…

@ Titus : Sympa, à bientôt!

@ Karine : Merci beaucoup, je te souhaite également une belle année 2009! Quant au sondage j'ai un peu peur de me spécialiser dans un domaine un peu pointu!!!
à plus

Olivier a dit…

Pas grand chose à ajouter... A part peut-être - cerise sur le gâteau - le "schlonk ! clonk ! clonk !" du dévidoir, lorsque dans un ultime élan d'hygiène d'intime, tu t'apprêtes à débarrasser ton séant de toute trace du forfait précédemment décrit...

Lénia a dit…

juste excellent

Mr SuperOlive a dit…

@ Olivier : Tu as raison, l'effeuillage bruyant de feuilles de Lotus aurait bien complété le tableau sonore! Thank's for coming!

@ Lénia : Merci du compliment et reviens quand tu veux bien sûr!

Valvert a dit…

Pas venu depuis longtemps par ici et je ne regrette pas ce post, sauf de ne pas l'avoir signé. Tout bonnement excellent, vivant, parfumé et souriant.
Le roi du silence, c'est bien ça.

Oui, les filles ne font pas ça dehors, pas besoin de sondage !

Nous les mâles, on déballe partout... ou pas. La tranquillité et un peu de lecture, c'est tout ce qu'il faut.

Bravo SuperOlive, je reviendrai plus souvent :)

Mr SuperOlive a dit…

@ Valvert : Merci beaucoup, je suis content que tu aies retrouvé le chemin de part chez moi, sans doute attiré par un fumet particulier... Merci pour les compliments, je sais que tu es un homme de goût!!!
à bientôt amigo

gicerilla a dit…

Je me suis égarée ici ce matin... Peut-être trop de trivialités de si bonne heure. La prochaine fois, je passerai plus tard :-)

Mr SuperOlive a dit…

@ Gicerilla : Je ne suis pas sûr que le sujet soi plus poétique le soir mais j'attends ton retour c'est certain!
à bientôt