dimanche 2 décembre 2007

Le voyage organisé ou la touriste attitude


Je ne suis pas un aventurier.
Quand il s'agit de partir en vacances, je tiens à mon petit confort. Pas adepte du grand luxe (ni forcément les moyens d'ailleurs) mais il me faut un minimum. Pas du genre à faire un tour du monde le sac au dos, gourdasse aux fesses, sandales aux pieds, Quechua en bandoulière. Même plus jeune, j'ai toujours eu un petit côté pépé que j'essaye d'assumer.
Bon, toujours est-il que quelques années en arrière, profitant d'une extraordinaire promotion d'après saison séduisant mon maigre budget d'étudiant, je réserve avec ma miss un voyage organisé en Turquie. On est au mois de septembre, je ne suis pas à la repêche, c'est Byzance!

Je vous l'accorde, à 22 ans le coup du voyage organisé, ça manque un peu de fun, mais bon, nous y voilà.
Aéroport de Nantes. C'est l'attente du charter qui doit nous amener en terre promise avec les quelques heures de retard habituelles. Notre groupe se forme petit à petit. Les vacanciers se regroupent, chacun affichant son air de rien légèrement dédaigneux. Personne n'ose entamer la conversation. On s'ignore même royalement, tout en sachant pertinemment qu'on va passer un petit moment ensemble. Les étiquettes du voyagiste sur les bagages ne trompent pas. Mais, on ne fait pas encore partie de la même famille, on n'a encore rien partagé ensemble. Faire tomber les barrières, franchir de "nouvelles frontières", il y a du boulot!
Je mesure alors la richesse de cette idée de voyage promotionnel. Un incroyable mélange des genres. Le must c'est quand même l'involontaire mais la subtile compétition vestimentaire des vacanciers en partance, catégorie "Vacances et bon goût" ! Vous connaissez l'assortiment magique : short + chemisette + chaussettes + sandales + gourmette et/ou chaîne en or + casquette. "Look voyage" qui disaient...
Un constat s'impose ensuite : notre groupe est parfaitement bancale sur le plan générationnel. Une majorité de post cinquantenaires contre deux couples de jeunots la vingtaine, cherchez l'erreur! Au programme, une semaine de vie en commun pour visiter Istambul et les principaux sites de ce pays (en bus), puis une semaine en Hôtel club au bord de la mer.

Nous avons évidemment sympathisé avec l'autre couple d'étudiants avec qui nous avons beaucoup ri du spectacle que nous ont donné nos aînés durant notre périple à travers ce beau pays.

Quelques anecdotes me reviennent.
Fou rire énorme au retour d'une soirée arrosée où un type discret et distingué qui voyage seul, allume sa clope dans le fond du bus qui nous ramène à l'hôtel et entonne une sorte de chanson paillarde à la gloire "d'Agaturk". Sauf que le Agaturk comme il dit, il n'existe pas ou plus exactement, son vrai nom c'est Atatürk (père de la Turquie moderne)!! Marrant ce décalage. Le type se lâche complètement et se trouve à l'opposé de l'image qu'il donnait jusqu'alors. La bande de pré-retraité est outrée du comportement atypique du monsieur. Ça chuchote d'indignement dans les rangs de devant. Nous on sympathise. Il est bien rock'n roll le gars. D'ailleurs, il est "médecin chiropracteur acupuncteur". Tout un programme à lui tout seul. En plus, il n'a pas de circonstances atténuantes puisque notre guide nous rebat gentiment les oreilles avec ce personnage central de la Turquie depuis le départ.
Bon d'accord, ce même soir un peu plus tôt, je m'étais laissé entraîné dans une chenille de tous les diables avec nos joyeux lurons de collègues de voyage. Ben quoi? Je fais mon possible pour m'intégrer! Cette soirée en langage marketing communication c'était un "dîner spectacle typiquement folklorique". Dans mon langage à moi, on appelle ça la fête à Dudule ou le baise couillon pour touristes.

Je passe sur les questions foireuses au guide qui se coltine un groupe dont le niveau culturel est globalement proche du néant. Pour vous donner le niveau, ça confond l'excision et la circoncision... En même temps, les glands à casquette ça n'a jamais rien compris aux histoires de circoncison!!
J'allais oublier les pauses pipi dans les magasins souvenirs d'Etat. Petite commission et emplettes pour les voyageurs. Commision aussi pour le chauffeur et le guide de la part des commerçants reconnaissants. Les affaires sont les affaires!
Visites de véritables marchands de tapis, qui suscitent l'admiration : "même qu'ils sont presque aussi beau que chez Saint-Maclou, n'est ce pas Ginette? "
Vive la "touriste attitude"!

Deuxième semaine, plus de liberté, plage, sieste, apéro, chorégraphie YMCA du club, balades en bateau sur une mer turquoise magnifique. Un joyeux melting pot franco allemand en tongs et shorts bariolés. Vive la culture bidochon!
Mais qui dit plus de liberté pour le piètre aventurier que je suis, dit également plus de risque. C'est donc à la suite d'un apéritif anisé (raki) préparé à l'eau locale que je succombe (c'est mon pêché mignon) à la célèbre Turista. Je suis scotché à mon lit, les boyaux en vrac. Loisir m'est donné de vérifier à moultes reprises le confort spartiate des chiottes à la turque, autre spécialité locale... A l'occasion d'une brève sortie de ma chambre, je croise notre sémillant ami "médecin chiro-acupuncteur" que nous avons surnommé "Agaturk". Désolé de me voir dans cet état, il se propose d'essayer "les aiguilles" comme il dit. Je ne suis pas chaud, mais au point où j'en suis, je ne vois pas bien ce qui peut m'arriver de pire. Pas la force de dire non. Rendez-vous est pris dans ma chambre. Il essaye de m'expliquer de notions de base, pour me rassurer sans doute, et conclut qu'il tente le coup mais qu'il y croit moyen. Il me plantouille un paquet d'aiguilles un peu partout à des point stratégiques et notamment entre les doigts de pieds et autour des oreilles. Ça fait un peu mal, c'est désagréable. Il me quitte car il faut attendre un peu que ça agisse. Une histoire de flux si je me rappelle bien. Mais, j'ai toujours mal au bide et je ne peux plus bouger! C'est vachement pratique l'acupuncture quand il faut que tu ailles aux toilettes (après les flux, le reflux)! A son retour dans la chambre, ma femme aura comme spectacle un mec au teint gris /vert allongé sur le plumard avec des aiguilles plantées un peu partout. Un moment elle s'est demandé si j'étais encore en vie ou si j'avais été victime d'un sorcier vaudou.
Bilan de la séance : totalement inefficace rapport à la turista, très inconfortable, mais pas du tout envie de fumer par contre!!!

A mon tour, j'ai donc été victime de la "Turistattitude". Comme pour me punir de m'être gentiment moqué de mes aînés, de leur tenues vestimentaires et de leur cruel manque de culture alors que je me trouvais à peu près au même niveau!
Moralité : Ouzo je ne boirai plus de ton eau!

PS/ Malgré tout, nous gardons un bon souvenir de ce voyage. Nous avons passé beaucoup de temps dans le bus, mais nous avons vu de très beaux paysages. Istambul qui fait le lien entre l'Asie et l'Europe est une ville d'une incroyable richesse. L'étape obligatoire à Ankara, la capitale administrative, est toutefois sans aucun intérêt. Et puis vous l'aurez compris, on s'est payé de bonnes tranches de fou rire!
Une dernière précision : ce type de voyage ne forme pas la jeunesse!

11 commentaires:

Insom-Gniaque a dit…

Ah, les Franchouillards en vacances... Je garde un souvenir grandiose d'une femme qui ralait à un guichet à Istanbul sur le thème "Ils pourraient quand même faire l'effort de parler français, merde". No comment.

balmeyer a dit…

De bonnes anecdotes !

Marie a dit…

Il ne faut pas se moquer des gens en voyage, on paye à coup sur de notre personne ! moi je suis partie il y a quelques années aux maldives et on a fait une sortie en bateau, et là, je me moquais d'un type particulièrement antipathique , à l'arrivée le bateau accoste contre un ponton en béton, et bien lorsque ce fut mon tour de passer , je me suis écrasée au sol, et bien je peux te dire qu'il y en avait un qui se marrait bien ! remarque c'était de bonne guerre !

Mr SuperOlive a dit…

@ insom-gniaque : l'arrogance française n'est pas une simple vue de l'esprit semble-t-il!

@ Balmeyer : yes, merci, venant de ta part c'est un vrai compliment!

@ Marie : il t'aurait pas un peu poussé l'animal?!

merci de votre visite, à bientôt!

frisaplat a dit…

de jolies tranches de vécu
y-a que ça de vrai
pour une fois que je ne m'em...de pas quand on me raconte ses vacances :-)

ah! tiens , ici aussi c'est Google
qui fait des siennes ; non ! je n'ouvrirai pas de compte !

Coustéman a dit…

Sympa les vacances !
Tiens : petit précis anécdotique :
ce ne sont pas les turcs qui ont inventé les fameux "chiottes turcs"...
Ce sont les belges .
Les turcs n'ont fait que rajouter le trou au milieu.
Voilà. Qu'on se le dise.

Mr SuperOlive a dit…

@ Frisplat : merci à toi d'être passée et d'avoir commenté. Tu as raison, merde à Google qui fait chier avec ses propositons merdiques qui découragent certains lecteurs qui veulent s'exprimer! résiste et reviens!

@ Coustéman : salut l'ami! et merci pour ces précisons qui mettent en valeur le sens pratique de nos amis turcs et la connerie sans nom de ces couillons de belges!

à bientôt

Frenchmat a dit…

Ah, c'est "Look voyage", ça ! Je croyais que c'éai Look pétanque ;)

J'adore la Turistattitude, aussi... c'était pas prévu au programme, ça.

Mr SuperOlive a dit…

@ Frenchmat : Oh que non c'était pas prévu, c'est mon point faible, on en reparle très bientôt dès que j'aurais le temps de fignoler un autre post.
Sinon, c'était "plook" Voyage, mais j'en garde un bon souvenir!
à plus mister mat

Aude Nectar a dit…

HA HAAA excellent, le grand Superolive à la dégaine de pépé en voyage organisé à 20 ans, avec ses potes retraités en casquette, c'est bon ça.
La chenille c'est vraiment le moment où tu te dis "mais qu'est-ce que je fous là putain ?".
Mon mari n'est pas un aventurier non plus alors que j'adore les voyages, mais les plans groupes comme ça, je crois qu'il aurait du mal, en général on loue une voiture sur place et on part seuls à la découverte du pays, avec ou non des gîtes loués pour les nuits. Mais avec des enfants, ça va être plus chaud.
Pour la glande un plan t'as rien à foutre genre Club Med, bonne bouffe et enfants occupés, pourquoi pas, mais c'est vraiment cher. Avec des copains et leurs enfants c'est sympa aussi...

Mr SuperOlive a dit…

@ Aude : coucou Aude! Et bien c'est amusant de se relire aussi. J'avais un peu oublié ce texte et je me suis amusé à le relire, grâce à toi!! Merci
Avec nos enfants on a fait quelques voyages assez rock'n roll depuis...C'est crevant mais ça fait des souvenirs :
http://superolive.blogspot.com/2008/04/hlniquetamre-rien-voir.html
la bise, à bientôt!