dimanche 27 décembre 2009

Le promeneur

J'étais devenu un vieil homme. Les vieux disent toujours aux plus jeunes qu'ils n'ont pas vu le temps passer. J'en étais là de ma vie. Mes enfants étaient déjà loin de leur enfance et je me rapprochais à grand pas de ma déchéance. A bien y  réfléchir, j'y avais déjà mis un pied...
Le matin, dès que je me sentais suffisamment en forme, je sortais prendre l'air. J'enfilais ma veste rouge élimée et je descendais doucement les escaliers de l'immeuble en serrant fort la rambarde. Je n'avais qu'à traverser deux rues pour me retrouver le long du canal. Les mains jointes dans le dos, j'arpentais silencieusement les quais piétonniers. Je repassais le film de ma vie. Parfois je restais bloqué sur un fait précis de mon histoire dont je n'arrivais pas à me défaire. Par exemple ce jour où  ils étaient venus m'annoncer la nouvelle pour Isabelle... Alors, mon regard accrochait rapidement le sol pavé et je me laissais guider mécaniquement, seul, perdu dans mes pensées, les épaules penchées un peu plus en avant.
Par jour de grand froid, de fines larmes s'étiraient lentement depuis le coin de mes yeux rougis.
Parfois aussi certaines anecdotes amusantes refaisaient surface mais mon visage restait impassible.

Photo David Grimbert Improbable Copyright ©
Quand mon souffle se faisait plus court, je faisais demi tour.
Ce matin-là, sur le chemin du retour, l'eau qui coulait à mes côtés avait des reflets presque bleus. Je levai la tête. Mon regard se posa en haut d'un arbre rachitique où restaient accrochées quelques feuilles jaunissantes et inondées de lumière. Elles m'arrachèrent un sourire.
Nous n'étions qu'à l'automne et il faisait encore bon.
Je replongeai dans mes rêveries et je décidai qu'une fois rentré chez moi il serait temps de réouvrir mes albums et de revoir nos souvenirs.

12 commentaires:

dominoo a dit…

belle idée, bon choix (du photographe, j'aime beaucoup), belle plume. Et au passage, bon anniversaire en retard d'un jour.

charlemagnet a dit…

toi aussi.. tu as vieilli d'un coup... :)

Sophie a dit…

est-ce bien le froid qui le fait pleurer... Il faut se repasser le film de sa vie à tout âge je crois, car on l'interprète différemment selon la saison...

christèle a dit…

Visiblement tu prends de plus en plus gout à l'écriture, tant mieux pour nous :) joyeuses fêtes

Nhã a dit…

Tout d'abord je te souhaite à toi et toute ta petite tribu une très bonne année 2010 pleine de joies et de bonheur.

Ce billet me rend un peu nostalgique, la vie passe si vite un jour on en sera là nous aussi...

Mr SuperOlive a dit…

@ Dominoo : J'aime beaucoup ce photographe. Pour le reste un grand merci! à plus tard

@ Charles : Le temps passe, quelques souvenirs restent. A peine le temps de compter jusqu'à 7 et hop voilà l'épilogue!

@ Sophie : Il va falloir que je me penche sur le printemps alors!

@ Christèle : Tu as vu juste! Je parle un peu moins de moi et de ce que j'ai vécu. J'aime raconter ces petites histoires. C'est moins drôle qu'avant, ce doit être l'humeur du moment! Merci

@ Nha : Merci pour tes voeux et profitons de ce temps qui passe tant qu'il est encore temps!

Merci à tous et toutes, je vous souhaite un belle année 2010!

The Celinette a dit…

La mémoire est une jolie compagne :)

Mr SuperOlive a dit…

@ The Celinette : C'est vrai! Elle peut aussi être un peu encombrante. C'est joliment dit en tout cas!
A bientôt

des fraises et de la tendresse a dit…

un petit passage par ici pour te souhaiter une joyeuse nouvelle année!!!!!!!! (ici)
et la bise cybernétique et néanmoins chaleureuse

Mr SuperOlive a dit…

@ Des fraises et de la tendresse : Merci! Je te souhaite également une belle année 2010! La bise!

David a dit…

Merci pour le photographe !

Mr SuperOlive a dit…

@ David : You're welcome très cher et encore bravo pour toutes ces photos! A la revoyure!