mardi 31 mars 2009

Marseille, le Vieux Port et la Mer

Je suis dans l'avion du retour.
Je ferme les yeux et j'entends les conversations qui s'entremêlent. Je passe de l'une à l'autre, j'en attrape des bribes. A peine ai-je le temps de suivre le fil d'une d'entre elles que je me laisse aussitôt embarquer par d'autres effluves acoustiques plus attirantes. Mon esprit divague, comme à la dérive. Je me laisse bercer par le rythme et la variété de ce mélange sonore. C'est agréable.
Tiens c'est comme à Marseille. Ce qui m'a plu là bas (je passe sur la pluie... un vrai temps de breton!) c'est ce "melting-pot" culturel. J'ai adoré déambuler dans cette ville et pouvoir passer d'un monde à l'autre en l'espace de deux ou trois rues, sans véritable rupture. Il y a dans cette ville un brassage et une imbrication de cultures qui s'assemblent harmonieusement.
D'abord le "Souk" bruyant, sale, coloré  et bordéliquement organisé où l'ambiance et les odeurs vous transportent ailleurs, loin, vers d'autres rives méditerranéennes. Cette ville désoriente l'occidental. Je me promène encore, je m'enfonce, je m'éloigne, je me sens partir, je me laisse aller, gagné par ces délicieux relents "afros-orientaux". Ça discute, ça se touche, ça négocie, je ne comprends rien, ça clope sur clope comme au bon vieux temps, ça s'époumone... Taxiphones, salons de beauté afro, coiffeurs et barbiers, boucheries où s'exposent des kilos de viande, boutiques de tissus, vendeurs de babioles, de fruits et légumes, épiceries, pâtisseries tunisiennes, tout cela se jouxte, parfois même se superpose, pour mon plus grand bonheur. J'aime cette fusion des univers où l'on sent la vie, simplement.
Puis, avec un certaine douceur, on revient au calme feutré de boutiques plus chics dont les devantures impeccables et millimétrées répondent aux codes aseptisés de nos riches économies. Les ruelles étroites s'embourgeoisent pour devenir des avenues, jamais prétentieuses. Là, tout est calculé, rien ne dépasse, c'est beau, c'est propre mais ça ne sent rien et c'est un peuchère (désolé, je n'ai pas pu m'empêcher!). Pour un peu ça foutrait les boules tout ce rêve en sachet. De la poudre aux yeux!
Étonnamment, les deux univers cohabitent sans cloisonnement apparent. Je n'aime pas l'un plus que l'autre, ce que j'aime c'est cet amalgame qui a fait et fera sans doute la richesse de cette ville généreuse et authentique.
Le Vieux Port et la Mer. Une belle ouverture sur le monde en guise de conclusion, non?
Je me dis que si la mer a toujours éloigné les marins de leurs ports, elle a aussi permis aux civilisations de se rapprocher et d'échanger. A Marseille on peut vivre cette diversité.

PS: Spéciale dédicace à la Rascasse from Mars et à mes deux adorables conseillers locaux!

9 commentaires:

Hana et Miko a dit…

Et bien monsieur j'aime beaucoup te lire. Plus, plus, C'est beau.
Bisou de nous 2 de Buenos Aires. Il faut que tu viennes ici pour me dire comment decrire cette ville a ta belle maniere. Ca ne doit pas etre bien francais ce que je viens d'ecrire.

christèle a dit…

Très joli récit en effet, ça me donnerait presque envie de m'exiler dans le sud...mais bon faut pas pousser quand même :)

Sbla' a dit…

Tu parles bien de ma ville, c'est ça, c'est exactement ça. Marseille boule a facettes aux mille visages, aux milles odeurs... Ravie, non HEUREUSE que tu aies aimé.
Bon question météo, je ne comprends pas du tout, déluge aujourd'hui, je suis perdue !!

Valvert a dit…

Des mots justes et charmants pour décrire cette ville si difficile à appréhender.
Heureux que tu aies apprécié, mais il faudra approfondir et partager quelques spécialités locales, ou pas !
A trés vite, en Bretagne ?

;-)

Aude Nectar a dit…

J'ai passé un an à Aix, et je faisais un stage près du vieux port, j'ai donc bouffé des sandwichs au milieu de cette agitation et de ce melting pot, comme tu le décris très bien, les pieds qui pendaient au dessus de la mer,en regardant arriver et repartir les bateaux, les gens..et c'est vrai qu'ils sont plus extravertis et s'expriment plus fort, avec ce magnifique accent, que dans le Nord.
C'était bien, mais je me sens mieux en Bretagne, c'est ainsi.
J'ai hâte de découvrir à nouveau des villes comme toi.

charlemagnet a dit…

Marseille c'est tout cela... et j'ai pu le découvrir aussi... depuis ces derniers mois...

Mr SuperOlive a dit…

@ Hana et Miko : Ce commentaire lointain me fait un plaisir particulier de la part de grands voyageurs comme vous! La bise où que vous soyez à présent

@ Christèle : Des vacances, un petit break, le pied!!!

@ Sbla' : Hello, merci de ce passage et pour les conseils gentillement communiqués! J'ai adoré cette ville malgré les conditions météo foireuses...
I feel goudes... hum hum
à bientôt Séverine

@ Valvert : Merci à toi aussi Hervé, j'aurais vraiment aimé pouvoir partager quelques verres avec toi là bas, mais j'ai vraiment manqué de temps. J'ai pensé à toi! Je sais que tu apprécies la BRETAGNE et si tu viens chercher l'air vivifiant par chez moi, tu seras le bienvenu! à bon entendeur...

@ Aude : Pas facile de s'organiser avec les petits bouts n'est pas ? Mais on est d'accord, quel plaisir de découvrir d'autres lieux surtout ceux qui ont un âme comme cette belle ville de Marseille. Patience...

@ Charlemagnet : Et bien plus encore j'imagine car mon séjour n'a été que trop bref!

Merci à tous et toutes de vos petits mots si agréables à lire, vraiment. A bientôt.

France a dit…

merci pour cette superbe photo je vais justement demain. merci

Mr SuperOlive a dit…

@ France : Tu as vu la même chose que moi? Avec du soleil j'espère!